banniere-association-nayart-03.jpg

La Minoterie d'hier...

Les Minoteries sont des grands moulins qui fabriquent de la farine de façon industrielle

Notre Minoterie voit le jour dans les années 1890. Deux frères: Pierre- Victor et Jean-Louis Menginette sont à l'origine de ce projet.

Les frères Menginette, issus d'une famille de meuniers, avaient hérité de la gestion d'un minoterie en amont, mais à la suite d'un incendie, ils décidèrent de construire la minoterie sur son emplacement actuel.

En 1907, les deux hommes font également construire la centrale électrique, toujours en activité,  située à côté de la Minoterie.

près la Première Guerre Mondiale, Pierre-Victor se retrouve seul aux commandes de l'entreprise familiale. il s'associe alors avec son gendre Joseph Labernadie. Tous les deux font fructifier l'affaire, notamment par la construction d'un silo, bâtiment de stockage des grains de blé.

 

... et d'aujourd'hui

En 1938, Joseph Laberdanie se retrouve seul à la tête de l'entreprise. 
Face à la concurrence des autres moulins, il s'associe avec Charles Marsan en 1949, et lui cède la moitié de l'affaire.

Après le décés de Joseph Laberdanie, la Société Marsan reste seule aux commandes.
En 1968, l'activité du Moulin s'arrête. Bien que le silo continue de fonctionner pendant encore une dizaine d'anées, les machines sont peu à peu démantelées et le site devient une friche industrielle.

Il faudra attendre 1997 et l'achat de la Minoterie par l'artiste d'origine iranienne Chahab Tayefeh Mohadjer pour que la Minoterie vive à nouveau.
C'est en 2000 après trois ans de travaux, que la Minoterie devient un centre d'art contemporain et accueille sa première exposition "L'Art au féminin".
Entre temps, Chahab a crée l'Association Nayart pour gérer les activités du centre  et de son artothèque ouverte en 2003.