Nall

Nall a vécu et travaillé dans de nombreux pays, particulièrement impressionné comme un enfant en visitant le Mexique et plus tard dans les années 1980, vivant dans la jungle de Yelapa, près de l'ami et de l'artiste Anton Haardt. Il a ouvert son premier atelier d'artiste professionnel avec le peintre cubain Horacio Tabares à Birmingham, en Alabama. Les œuvres sexuellement marquées de cet artiste cubain ont ouvert les portes à l'art de Nall avant de travailler avec Salvador Dali. Techniquement, il a été imprégné de l'artisanat des perles des Indiens Huichole et du collage et des sculptures peintes de l'école surréaliste de Huahaca. Il a parcouru les jungles et les cours d'eau pour les fleurs et trouver des objets : des os et les dents, qu’il a ajouté à ses œuvres, créant des masques en noix de coco et des bols de coquille de noix de coco. La lumière de la jungle a pénétré sa palette, et ses couleurs sont devenues plus vibrantes. Elles sont devenues vivantes. Il les mélange subconsciemment à la lumière du sud de la France. Aujourd'hui il porte en lui son affinité pour les œuvres artisanales. Le symbolisme religieux et spirituel chrétien lui est important et s’est développé pour finalement investir et représenter son travail. Il a fréquemment visité le Venezuela et la Colombie, en particulier la région du lac Maracaibo, et plus récemment il a voyagé au Nicaragua, où il a complété une série d'aquarelles. Les perles des Huicholes se sont traduites en mosaïques byzantines de la Méditerranée. Il a exposé à Puerto Vallarta à la Galleria Uno, les Pemex Towers au Mexique DF et le Palais national à Guadalajara, au Mexique, avant de présenter les œuvres qu'il avait précédemment exposées à la Maison de l'Amérique Latine à Monaco. Ses aquarelles latino-américaines sont devenues des peintures à l'huile du sud de la France.

Nall