Clave Antoni

Peintre et sculpteur espagnol, né à Barcelone en 1913, Antoni Clavé est mort à Saint-Tropez (Var) le 30 août 2005. Il s’était fixé dans ce village de bord de méditerranée en 1965. Après avoir connu une vie rude de peintre en bâtiment, il étudiera à l’Ecole des Beaux-Arts de sa ville natale.

Il se consacre dans un premier temps au graphisme dans la publicité, à l’illustration de livres pour enfants et aux arts décoratifs. En 1936, il prend une part active à la guerre civile espagnole, dans les rangs républicains, ce qui le contraint à se réfugier en France en 1939 où il sera interné. Cette même année il expose les gouaches et dessins qu’il a réalisé dans les camps.

Il vient s’installer à Paris, où il sera, dans les premières années, influencé par Vuillard et Bonnard, puis impressionné par Soutine. Il rencontre Picasso. A partir de 1944 commence pour lui une brillante carrière d’illustrateur et de décorateur de théâtre en France et à l’étranger. Clavé a participé à d’innombrables expositions collectives de par le monde et un très grand nombre d’expositions personnelles lui a été consacré (sa première à Paris, en 1945). Il abandonna le monde du spectacle en 1955, désirant se consacrer exclusivement à la peinture. Les « Guerriers », « Chevaliers », « Rois », « Reines », monumentaux mais fragiles, hiératiques et bouffons, émergent presque aussitôt. Mélange de peinture, d’empâtements, de bouts d’étoffes, de collages divers, d’empreintes. De fonds aux teintes sourdes, montent des couleurs vives, des éclats de rouge.

Il aborde la sculpture et les compositions de grandes dimensions. S’épanouiront alors, pour 50 ans, son exubérance toute hispanique, son imagination sans limite, son inépuisable vitalité.

ClaveAntoni3